Comment comprendre et calmer les coliques de votre bébé ?

Comment comprendre et calmer les coliques de votre bébé ?

Les coliques infantiles sont un phénomène assez courant au cours des trois premiers mois de la vie. Souvent, cependant, les nouveaux parents ne sont pas préparés à cet événement. Pour cette raison, il est essentiel de comprendre comment se produisent les coliques et comment intervenir. Tout d’abord, il faut préciser que la cause de la colique n’est pas l’alimentation électrique. Ce sont plutôt les bulles d’air ingérées pendant l’alimentation qui peuvent causer de la douleur. Cette sensation désagréable est causée par le relâchement rapide de la paroi intestinale causé par le passage de l’air dans l’estomac du nouveau-né. C’est comme ça qu’il faut comprendre et calmer les coliques de votre bébé.

Requis
Tisanes et camomille
Environnement silencieux
Gouttes anti-coliques

Tout d’abord, lorsqu’une colique survient, l’enfant commence à devenir nerveux sans jamais trouver la position idéale. Il pleure désespérément et, dans les cas les plus graves, il peut devenir cyanosé ou fou. Il plie les jambes sur son abdomen et serre les poings.
L’une des premières choses à faire dans de tels cas est d’essayer de soulager les coliques. Ceci est possible en plaçant le bébé sur le ventre et en lui donnant de petits tapotements sur le dos. De cette façon, vous inciterez le bébé à expulser le gaz de sa bouche.
Si les douleurs sont excessives, votre pédiatre vous conseillera de prendre des gouttes lorsqu’elles aident votre enfant à se remettre de coliques.
Il peut également être utile de l’aider à surmonter l’inconfort des coliques en réduisant la stimulation auditive et visuelle. Votre bébé a besoin de sérénité pour affronter ce moment critique : évitez les bruits gênants ou trop forts et gardez la pièce au crépuscule. De cette façon, vous aiderez votre enfant à se détendre et à retrouver la sérénité.

Dès que vous aurez appris à comprendre et à calmer les coliques de votre enfant, vous serez en mesure de faire face à cette situation d’urgence avec une plus grande tranquillité d’esprit. Il existe de nombreuses stratégies pour atténuer ce trouble et chaque enfant réagit différemment. Vous n’aurez qu’à trouver celui qui lui convient le mieux. Certains nouveau-nés, par exemple, trouvent un soulagement aux coliques lorsqu’ils sont bercés.
Essayez de bercer votre bébé doucement, de lui chanter une berceuse ou d’appliquer quelque chose de chaud sur son abdomen (en faisant attention de ne pas le brûler). Massez votre ventre avec des mouvements circulaires lents et essayez de lui donner des tisanes légères à base de camomille et/ou de fenouil.

Heureusement, on s’attend à ce que ce trouble disparaisse dans les premiers mois. Ne vous inquiétez donc pas trop car vous pourriez transmettre votre malaise à l’enfant qui doit rester le plus calme possible.
Un dernier conseil : si vous allaitez votre bébé avec du lait maternisé, changez le produit. La préparation du lait en poudre, en effet, nécessite d’être dilué dans l’eau et mélangé. Cette procédure favorise la formation de bulles d’air dans la préparation et donc dans l’abdomen de l’enfant. Si vous ne pouvez vous empêcher de remplacer le lait en poudre par du lait en brique, au moins ne le secouez pas avant de l’offrir à votre bébé. Ce remède simple s’avère souvent très efficace. Rappelez-vous que les coliques sont plus fréquentes chez les enfants allaités artificiellement. Si vous décidez d’allaiter votre bébé, vous pourriez passer les 3 premiers mois sans aucun problème.
Dans les cas limites, si tous ces conseils s’avèrent inefficaces, parlez-en à votre pédiatre. Le médecin peut vous conseiller de remplacer le lait nature par du lait de soja. Il peut y avoir un problème d’intolérance au lactose à la base des coliques chez le nouveau-né.