La réponse est dans Musique – Coaching en musique

La réponse est dans Musique – Coaching en musique

La musique est l’un des outils les plus puissants pour induire, changer, amplifier ou changer d’humeur.
Il a le pouvoir perturbateur d’entrer dans les gens et de changer leurs pensées à partir du moment exact où ils sont entendus.
La musique est découverte, aventure, refuge. La musique est le lieu de la grande rencontre. Ça nous remonte le moral. Il a un pouvoir évocateur et un sens universel.
Pour H. Spencer (philosophe), le but de la musique est le plaisir et l’expression des émotions.
La musique colore la vie.
Au cœur de la musique se trouve le rythme, qui marque tout, des battements de notre cœur aux sons de la nature.
Tout ce qui passe par l’un de nos cinq sens, l’ouïe dans ce cas-ci, affecte nos pensées. La musique nous représente donc, parce que nous écoutons ce que nous aimons le mieux, ce qui correspond à nos pensées, à nos attitudes. Vous, la musique que nous écoutons habituellement est un miroir de nous et vice versa.
La musique change en fonction de la culture, de la société, des époques.
Confucius (philosophe) a dit : “Quand tu arrives dans un lieu et que tu veux le comprendre, écoute la musique que tu y joues.
La musique parle à l’intellect et l’enrichit.
La musique, selon B. Porena (compositeur), est un langage, c’est-à-dire un système de signes, un code que nous savons tous déchiffrer, mais chacun de manière différente.
Sur le plan sociologique, le principe fondamental de la musique nous est donné par sa puissance consolatrice, qui efface avec son chœur collectif le danger de l’abandon à soi-même.
Parfois, la musique n’est pas un message, mais un véhicule pour le message ; elle peut créer des illusions, mais elle peut aussi donner des réponses.
La musique est un grand moyen de communication de masse, mais aussi un moyen de contrôle social.
Les Grecs appelaient le phénomène musique “Mousike”, un terme avec lequel ils indiquaient une expérience globale et pas seulement sonore. Pensons aux grandes tragédies grecques avec leurs aspects de religiosité communautaire la plus élevée, dans leur fonction cathartique et de participation populaire directe (Nietzsche, philosophe).
Les gestes et les mouvements, les mots et les sons, les espaces et les lieux fonctionnent comme des systèmes de langage non verbal qui interagissent continuellement les uns avec les autres ; chacun d’eux étant organisé avec ses propres caractéristiques, est doté d’un sens que les participants comprennent bien : ce sont tous des “langues d’action”, c’est-à-dire des systèmes de signes dont le but n’est pas de nature déclarative, mais de nature intentionnelle et c’est dans ce concept qu’on voit l’importance et le grand sens que la communication a en musique.
La musique parle au cœur et à l’esprit de tous, il n’y a pas d’âge, c’est donc un langage universel.
La musique peut être tout ce que nous voulons et nous pouvons l’utiliser comme bon nous semble.
Vous pouvez être le protagoniste et de différentes manières, ou non.
Il est facilement utilisable par n’importe qui, dans n’importe quel endroit et n’importe quelle situation.
Vous pouvez l’utiliser comme arrière-plan lors d’autres activités, vous pouvez l’écouter en voyage, vous pouvez le faire sentir aux nouveau-nés pour les aider à se détendre, vous pouvez l’utiliser dans le sport pour faciliter l’entraînement et ainsi de suite de nombreuses autres façons ; ce peut être un travail, bien sûr, le jouer et le composer, et quand vous devenez alors le protagoniste absolu pour un auditeur peut être vécu comme un moment de conscience délicat. En fait, en musique, je perçois une réponse aux questions.
Pas toujours, mais souvent.
Et si c’était vécu comme du coaching ? En y pensant, vous entraînez nos pensées….
Laissez-moi vous expliquer : si nous choisissons intentionnellement une chanson, à ce moment précis, je pourrais dire que nous avons une question de coaching et nous attendons de cette mise en scène, au moment exact, dans la fraction espace/temps dans laquelle nous attendons que la chanson commence, un guide, une réponse, une illumination que nous ne trouvons pas en nous, mais qui en réalité doit seulement être “capturée”. Nous attendons une prise de conscience plus ou moins volontaire. Nous voulons être meilleurs, nous voulons être bien et nous y parvenons de manière autonome (pour les concerts le raisonnement est identique si c’est aussi un besoin ressenti qui trouve sa réponse maximale dans la communauté, pour le musicien et pour l’auditeur).
Si le matin nous nous réveillons et ressentons le besoin d’entendre un peu de musique, une mélodie que nous voulons par exemple nous donner la charge, nous choisirons une chanson qui répond à nos besoins et qui peut faire ressortir notre potentiel du matin, de ce moment. Nous nous laissons guider, nous nous confions à vous, comme nous nous confierions à un coach. Elle ne juge pas, elle ne nous dit pas quoi faire, mais elle nous aide à réfléchir si nous le voulons, nous aide à nous attarder pendant trois minutes ou plus sur ce dont notre âme a besoin ; car s’il est vrai qu’elle vient directement au cœur et qu’elle est connectée à l’esprit, elle reflète parfaitement nos émotions. Ainsi, de cette mini session, nous sortirons de plusieurs, si nous aurions déjà été dans l’état où nous nous trouvions…